Préambule


L’érosion de l'acquis

Cette place de 1ere récompensait les progrès réalisés pour l’entretien de la qualité d’usage de son patrimoine routier. En 2020, son rang de14eme confirme les érosions jusqu’à la destruction de l’usage de ce savoir faire !

Comme tous les outils, les rues et les avenues de la famille der Routes, subissent des érosions évolutives ayant pour finalité :

une destruction éparse de leurs qualités d’usage par la création « d’obstacles à franchir par l’ensemble des mobilité »

Ces obstacles résultent principalement de l’évolution accélérée, créée par le trafic en présence d’eau ( pluie, neige…), d’une perte perméabilité de leur surface


La qualité des services des rues et des avenues

La qualité des services publics à l’ensemble des mobilités routières est partie intégrante du contrat de confiance établi entre les Electeurs et leur Maire.

Chaque défaut de qualité est perçu par les Habitants comme une rupture de ce contrat ou (et )comme une insuffisance d’écoute.

la loi Sapin II

Il nous importe peu de connaitre son étendue et son impact sur la Gouvernance des services publics. Il est cependant utile de répondre aux questions : pour qui et pourquoi a-t-elle été écrite et adoptée !

La loi Deferre (décentralisation)

En février 2020 un représentant de la France présentait dans un colloque France - Japon les effets de cette loi .(votée en 1982) en ces termes:

« L’Etat n’exerce plus à travers ses Représentants une tutelle à priori sur les décisions des Collectivités territoriales. Depuis on n’a pas créé de contre- pouvoirs homogènes et de démocratie locale. »

Cette extension du pouvoir politique pour la résolution de problèmes techniques a pour principales conséquences : la création d’un désert de savoir-faire pour la construction et la conduite des processus décisionnels.


le principe de précaution

Cette disposition prise par prévoyance, pour éviter un fait grave, a évolué

-A l’origine, elle était évoquée par les Décideurs pour justifier une décision ayant pour finalité l’évitement d’un risque accidentel grave .

-En 2020 les Décideurs l’utilisent pour éviter d’être rendus personnellement responsables d’un fait accidentel où leur décision peut être mise en cause.

Ce dévoiement favorise le développement des solutions préconisées par les lobbies de l’Industrie routière et des Bureaux d’études, défenseurs des profits générés par les solutions techniques à forte valeur ajoutée.

► Pour retrouver la place de Leader pour le faire durer de la qualité d’usage des Avenues et des Rues, les Générations Y et Z adapteront le savoir - faire des années 80/90 avec la révolution numérique et à l’intelligence augmentée.

La création de la fonction de e-cantonnier


Avant la mécanisation des travaux de réparation, chaque Cantonnier parcourait toutes les semaines, à pied, l’ensemble des routes de son canton pour surveiller l’évolution des érosions connues et reconnues « précoces ». Au cours de cette « tournée des chemins » il réalisait l’ensemble des petites réparations limitées à sa propre énergie.

Il répondait à la loi de Dame Nature « prévenir mieux que guérir »