Mairie

Le Congrès des Maires 2019

Ce congrès a mis en évidence l’intérêt des Maires à découvrir de nouvelles résolutions aux problèmes de la qualité des services publics pour les mobilités. La loi d’orientation sur les mobilités du 26-12-2019 transforme en profondeur la politique des mobilités. Elle a pour objectif une sortie de la dépendance « à la dictature de la voiture individuelle ».


Les micro mobilités

Les Collectivités reconnaitront les micro - mobilités comme des Clients majeurs pour lesquels elles adapteront la qualité d’usage de leurs routes et de leurs rues par une démarche sobre en énergies.


Fonder la Gouvernance des services à la mobilité sur les attentes des micro mobilités est une décision majeure pour une conservation, de la qualité d’usage des routes et des rues.


Cette révolution est la première réponse au cri d’alarme de N. Hulot

« La France va-t-elle enfin prendre le taureau par les cornes pour réduire les pollutions et les risques accidentels de la mobilité routière »


Elle donne naissance au geste défensif attendu depuis plus de 120 ans.

« stoppage de l’évolution des micro-nids de poule »


« Sécuriser les micro - mobilités et réduire les pollutions de l’air »


Ces décisions sont d’abord politiques,

  • EIles consistent à prévenir le risque d’incidences négatives créées par les érosions éparses et précoces des routes.

  • Elles relèvent de l’écoute des Résidents …et de Dame Nature


Les réponses à ces enjeux

  • Demandent aux Elus et aux Clients de mobilité routière. une très forte capacité d’adaptation collective à l’innovation.

  • Elles seront issues d’actes où le bénévolat et la responsabilisation de chacun réhabilitent

« la lutte contre les gaspillages des énergies Humaines »

  • Elles seront des enfants de la révolution numérique « ignorée» par les Lobbies de l’Industrie routière et les Bureaux d’études autoproclamés.



La gestion de Patrimoine


Une tuile cassée du toit annonce une perte d’imperméabilité est reconnue comme la première cause de la destruction d’une construction. Le retour à l’imperméabilité par le seul changement de la tuile au bon moment prolonge la durée de vie de la construction. Plutôt prévenir que guérir !



et pour le Patrimoine Routier

  • Une fissure de chaussée annonce une perte d’imperméabilité reconnue être la première cause d’une destruction localisée de la qualité de ses services.

  • Le retour à l’imperméabilité par le stoppage de l’érosion au bon moment prolonge la durée de vie de ses services avec une faible dépense énergétique.


Les gestes barrières Z-np ( zéro nid de poule )


Leur raison d’être est de créer les gestes barrières contre les risques accidentels prédictibles créés pour les micro nids de poule. Ils son des actes préventifs puisqu’ils éradiquent les effets de l’accident.


Les trois actions du geste barrière comportent.


  • De tous temps les Cantonniers parcouraient leurs routes à la recherche des signaux caractérisant l’existence d’érosions évolutives ( l’ennemi !). La révolution numérique explose ce travail de Sentinelle

  • Le bon moment pour le stoppage de chaque perte d’imperméabilité est défini par l’analyse des données transmises par les Sentinelles. Cette adaptation « au cas par cas » est résolue par une logistique réalisable à pied, en micro-mobilité ou encore en voiture !

  • Les travaux de stoppage de la perte d’imperméabilité comportent :

    • Remplissage de la cavité du micro - nid de poule (0,25 litre).

    • Fixation d’u sparadrap pour rétablir l’imperméabilité de surface (format A5, 21x15cm).

    • Témoignage par une photo géolocalisé de la bonne exécution des travaux.


Le nombre et la durée de vie des gestes barrières.


Le nombre de gestes barrières n’est pas différent de celui du nombre de nids de poule « évités ». Leur durée de vie est celui de la qualité d’usage de l’ensemble du corps de chaussée.